Qu’est-ce que la FAO ?

Qu’est-ce que la FAO ?

Acronyme de fabrication assistée par ordinateur, la FAO révolutionne le monde industriel depuis plusieurs décennies. Elle a conquis quasiment tous les secteurs d’activité. Que désigne concrètement ce concept ? Comment fonctionne réellement la FAO ? Qu’est-ce qui justifie son plébiscite ?

FAO, la digitalisation des processus industriels

La fabrication assistée par ordinateur désigne une automatisation des précédés de production à partir d’applications logicielles et des machines contrôlées par un ordinateur. La quasi-totalité des acteurs industriels recourt à cette technologie pour créer des pièces de haute qualité. La FAO reste très prisée dans les domaines comme l’automobile, le levage, l’aéronautique, etc.

A voir aussi : Comment contacter Google ?

Son fonctionnement repose sur un programme informatique qui assure la traduction des dessins et des données en instructions compréhensibles pour l’ordinateur et les machines qu’il commande. À titre illustratif, la FAO permet d’exploiter un schéma 2D ou 3D pour effectuer la découpe laser ou physique d’un matériau ou d’un vêtement. Les architectes et les ingénieurs s’en servent régulièrement pour réaliser leur conception.

Pour chaque processus de fabrication, les applications logicielles à commande numérique génèrent un langage de programmation à partir des dessins ou des données. Dénommé code G, celui-ci permet à l’ordinateur de contrôler les machines en leur transférant des instructions précises. Par exemple, il leur indique le chemin à suivre ou la vitesse de déplacement des moteurs.

A découvrir également : 2 idées pour un bureau de direction chic et fonctionnel

FAO, un outil indissociable de la CAO

La conception assistée par ordinateur permet la modélisation des prototypes, des moules et des canevas industriels en général. Les architectes, les ingénieurs et d’autres professionnels l’exploitent pour réaliser des dessins en 2D ou des schémas 3D et pour finaliser des maquettes 3D. Une CAO se révèle très pratique pour donner vie aux idées. Elle prévoit suffisamment de fonctionnalités pour effectuer facilement les modifications et les simulations.

Certains spécialistes utilisent des programmes informatiques distincts pour la conception et pour la production. Ils extraient les données CAO et les transfèrent à un outil FAO pour générer le code G. Ce choix reste risqué puisque des erreurs d’incompatibilité peuvent entraîner des dysfonctionnements et des pertes de temps. L’exploitation d’un logiciel capable de gérer à la fois la CAO et la FAO représente la meilleure option pour réussir une fabrication assistée par ordinateur. Généralement polyvalents, ces programmes proposent des formules pour effectuer les calculs les plus complexes. Ils permettent de manipuler aisément tous les types de fichiers (2D, 3D, 4&5 axes, fil, etc.) et gérer la conception des accessoires de fraisage, de tournage, de Millturn ou d’érosion.

FAO, de nombreux avantages

Le plébiscite de cette technologie s’explique par ses multiples atouts.

  • L’automatisation des processus industriels permet aux fabricants de produire les composants plus rapidement. Les machines à commande numérique exécutent les instructions avec précision et cohérence. Elles se révèlent très efficaces avec un réel gain de temps.
  • Les concepteurs peuvent facilement apporter quelques modifications pour rendre la standardisation moins remarquable. La FAO garantit des pièces parfaitement conformes aux maquettes. Un tel logiciel autorise des simulations approfondies et fiables. Il intègre une riche bibliothèque avec une large gamme d’outils et des conditions de coupes assez variées.
  • La FAO a entièrement modernisé les processus industriels. Désormais, les architectes et les autres créateurs peuvent facilement fabriquer les équipements et les accessoires nécessaires à la mise en œuvre de leurs projets.