Force de Porter : identifier les facteurs externes à l’entreprise

Force de Porter : identifier les facteurs externes à l’entreprise

Les 5 forces de Porter consiste à définir quels sont les éléments externes qui peuvent fragiliser l’activité d’une société. En déterminant ce qui constitue un environnement concurrentiel, la méthode des 5 forces de Porter permet à une entreprise d’avoir entre ses mains les ressources nécessaires pour tirer son épingle du jeu dans le marché.

Définition de 5 forces de Porter

Conçu par Michael Porter en 1979, cet outil est un moyen d’établir un bilan des entreprises concurrentes présentes sur un marché. Ce modèle est pensé afin de positionner tout concurrent comme une menace pouvant avoir un impact sur les autres acteurs économiques qui l’entourent.

A lire en complément : Conseils utiles pour garder votre bureau propre

En étudiant l’environnement externe au niveau des concurrents existant, le modèle des 5 forces de Porter ne se contente pas d’analyser seulement l’activité d’une seule entreprise. Il vise à cibler les facteurs externes déterminant dans la façon d’évoluer d’un marché. Chaque entreprise d’un même marché sera étudiée sur la base de ces 5 mêmes forces.

En revanche chaque entreprise aura choisi l’ordre d’importance de ses 5 forces, cela créant une analyse particulière des menaces externes propre à chacune. En fonction du degré d’importance accordé à chaque force, la société peut déterminer les priorités en termes de menace. Ensuite grâce à cela, elle pourra choisir la meilleure stratégie afin de résister à ces menaces.

A lire également : Un logiciel pour gérer ses indicateurs RSE

Quelles sont ces 5 forces ? Nous vous expliquons tout !

La concurrence intra-sectorielle

Le combat est rude entre les entreprises d’un même marché. Quelques facteurs internes vont déterminer le niveau de concurrence :

  • Le niveau de concurrence : plus les concurrents sont nombreux, plus la difficulté pour une entreprise se sortir du lot sera élevée.
  • La taille des entreprises concurrentes : si une firme  par exemple s’installe sur un marché, cela incite d’autres entreprises à s’implanter sur ce même marché.
  • Les frais fixes : ils sont inévitables pour la bonne marche d’une entreprise mais désavantagent celle-ci lorsqu’elle ne peut pas bénéficier d’une économie d’échelle permettant une sécurité financière.
  • Le type de produit proposé : si les produits vendus par les différentes entreprises se ressemblent trop, la concurrence n’en sera que plus forte.

Dans le but de limiter l’influence des entreprises concurrentes sur un marché, une société peut également opter pour une stratégie Océan bleu. Cette méthode a pour objectif d’adapter le choix d’activité d’une entreprise en fonction de la concurrence présente sur le marché. C’est une bonne manière pour développer sa société dans les meilleures conditions possibles et de réduire les menaces qui pourraient la fragiliser.

Le rapport de force avec les fournisseurs

Les fournisseurs ont un avantage certain sur le fonctionnement d’une entreprise. Leur pouvoir est accru si en plus ils ont le monopole. Dans le cas où un fournisseur profite d’une bonne réputation et offre un produit rare, il profite d’un positionnement plus confortable en situation de négociation. Changer de fournisseur est d’autant plus une démarche onéreuse que souhaite éviter une entreprise.

Les nouvelles arrivées

Dès qu’une entreprise entre sur un marché, elle est bien sûr une menace pour les entreprises déjà présentent. Elle peut en effet potentiellement prendre des parts de marché.

Afin de décourager et limiter tous nouveaux entrants dans un marché, les sociétés déjà installées vont mettre en place des obstacles. Cela peut être par des prix très bas qu’une nouvelle entreprise ne peut se permettre de poser. Celle-ci n’ayant pas d’économie d’échelle, elle doit afficher des prix plus hauts.

Un autre obstacle peut être également une offre très différente de celle de ses concurrents. Grâce aux valeurs qu’elle affiche, à son style ou son système de fonctionnement, elle se distingue de manière trop particulière et cela peut constituer un risque. Par ailleurs, l’existence des brevets va empêcher d’emblée toute entreprise de proposer un produit similaire sur un marché. Le caractère de propriété intellectuelle donne au possesseur le monopole de l’exploitation du produit.

Le rapport de force avec les clients

Une entreprise est dépendante de ses fournisseurs mais aussi de ses clients bien sûr. Si ce point parait évident, il ne doit cependant pas tomber dans l’oubli. La demande doit toujours être là et les clients satisfaits. Un client peut changer rapidement de boutique pour trouver ce qu’il cherche, cela ne change que peu de choses pour lui. C’est pourquoi l’une des missions essentielles d’une entreprise est de garder sa clientèle.

L’offre de produits de substitution

Il s’agit ici d’une offre qui a l’avantage de se démarquer de ses concurrents. Avec une offre originale, unique et attirante, le client y verra une valeur ajoutée qui le séduira. Cette distinction opérée par l’entreprise vis-à-vis de ses concurrents peut provoquer la mise en danger de ces entreprises. C’est pourquoi une entreprise doit sans cesse se réinventer afin de ne pas se laisser devancer.

La force légale

C’est une force qui n’est pas donnée par Porter mais on l’utilise cependant dans une analyse concernant l’environnement concurrentiel. Les institutions vont par l’instauration de loi, cadrer les façons d’arriver sur un marché. Grâce à des aides ou des subventions, des entreprises vont pouvoir franchir des obstacles afin de s’installer sur un marché.