Comment dynamiser l’investissement de vos clients à travers la finance comportementale ?

Comment dynamiser l’investissement de vos clients à travers la finance comportementale ?

Les théories de la finance comportementale se révèlent très utiles pour mieux comprendre le positionnement des investisseurs à travers leur comportement. Mieux, c’est une excellente approche qui consiste à développer des stratégies de mise en équivalence. À cet effet, il est important pour les institutions financières de connaître de façon précise les attentes des investisseurs afin de faire des recommandations adaptées à leurs préférences. C’est dans cette dynamique que nous vous invitons à découvrir dans cet article, les différentes techniques de la révolution comportementale à mettre en œuvre pour déclencher l’investissement de vos clients.

Que faut-il comprendre de la finance comportementale ?

La finance comportementale est un grand domaine de recherche qui a vu le jour en 1970. Visant à modéliser la psychologie de l’investisseur, la finance comportementale vient s’opposer à la théorie financière classique qui considère les investisseurs comme des opérateurs systématiques. Ainsi, elle met en lumière le rôle des biais cognitifs et émotionnels en ce qui concerne la prise de décision des investisseurs.

Lire également : Tout savoir sur les restaurants de Tacos en franchise ?

Toutefois, ces investisseurs ont des comportements irrationnels, ce qui leur fait croire qu’ils ont une parfaite maîtrise du marché pour anticiper les fluctuations extrêmes. La finance comportementale vous permet de connaître les probables décisions des investisseurs face à certaines situations. Ainsi, vous pourrez mesurer le profil des investisseurs en servant d’outil tel que la directive MIF (Marchés d’Instruments Financiers) à la demande.

Comment évaluer le profil des investisseurs avec la finance comportementale ?

Les théories de la finance comportementale sont capables de vous aider à faire vos preuves en décrivant mieux les attitudes des investisseurs particuliers face à certaines situations. Toutefois, elles restent complexes à comprendre et à appliquer. Vous avez la possibilité d’utiliser l’approche de subjectivité de mesure pour une parfaite connaissance financière.

A lire également : Entreprise en difficulté : comment se faire aider ?

L’évaluation du profil des investisseurs consiste à faire des tests d’adéquation en prenant en compte :

  • La pertinence qui regroupe l’expérience et la connaissance financière ;
  • La situation financière ;
  • La capacité à assumer des pertes et à tolérer les éventuels risques.

Selon le régulateur européen, vous pourrez désormais utiliser des lignes directrices ainsi que les conseils techniques afin de mieux construire le profil de vos investisseurs. Il s’agit d’assurer un meilleur contrôle de la cohérence et une bonne évaluation de l’aversion à la perte. Vous devez également mettre à jour les informations liées à chaque client, et ce, de façon régulière. N’oubliez pas d’intégrer les données démographiques et concevoir des questionnaires sur mesure. Pour vous faciliter la tâche, vous avez la possibilité de faire recours à un professionnel du domaine. Rendez-vous sur le lien https://neuroprofiler.com/ pour en savoir davantage.

Quels sont les outils sur lesquels on peut s’appuyer ?

Pour dynamiser les investisseurs à travers la finance comportementale, vous devez vous appuyer sur certains principes et outils. « Neuroprofiler » met à votre disposition plusieurs outils vous permettant d’améliorer les connaissances financières de vos investisseurs. Il s’agit du « RISKprofiler » qui permet de comprendre le rapport lié au risque de vos clients, « EDUprofiler » qui améliore les connaissances financières, « ESGprofiler » qui permet de vendre plus de produits à vos investisseurs et bien d’autres.