Comment monter son entreprise Hong Kong

Comment monter son entreprise Hong Kong

Monter son entreprise à Hong Kong est le meilleur moyen d’être : d’une part à l’entrée de l’Asie. D’autre part, de bénéficier d’une des impositions fiscales les plus faibles au monde. De plus, mettre en place une société est possible à partir de 500 euros.

Combien de temps est nécessaire et quelle est la fiscalité ?

Il suffit de sept jours maximum pour créer une entreprise à Hong Kong. Prévoyez 500 euros pour le faire. Parlant d’argent, vous ne payerez aucune taxe pour tous les bénéfices faits hors de l’île. Les activités menées sur place seront imposées à 16 %. C’est radicalement différent de l’assiette fiscale par paliers en vigueur en France. Cette fiscalité avantageuse s’ajoute au fait que Hong Kong n’est pas un paradis fiscal.

A lire également : Qu’est-ce que la FAO ?

Quelles structures permettent de créer une entreprise ?

Pour réussir la création de votre société à Hong Kong, consultez les cabinets spécialisés. Ils vous accompagnent pendant le processus. Ils vont vous faire les suggestions les plus appropriées. La plupart communiquent en anglais, mais vous pouvez trouver des cabinets disposant d’un service en français.

Les cabinets offrent des packs. Ces derniers incluent : 

A lire également : Que propose la plateforme Semios ?

  • La création proprement dite de l’entreprise et la rédaction des statuts.
  • La domiciliation de votre organisation qui sera effectuée dans un immeuble approprié.
  • L’ouverture d’un compte dans une des multiples banques internationales présentes.
  • L’assistance pour effectuer toutes les procédures fiscales fait aussi partie de l’offre de services.

Quels types de société ouvrir à Hong Kong ?

Pour réaliser des économies supplémentaires après la création de votre entreprise à Hong Kong, choisissez avec soin la forme juridique. 

La plupart des patrons étrangers optent pour la “Private Company Limited by Shares”, ce qui est la forme juridique la plus proche d’une SARL. Ce sont les compagnies dont le nom s’achève par “Ltd”. Cette structure évite d’être soumis au contrôle des changes. Il est possible de ne pas communiquer l’identité des véritables propriétaires.