Préparer sa retraite : comment fonctionne le 3e pilier ?

Préparer sa retraite : comment fonctionne le 3e pilier ?

Maintenir son niveau de vie habituel est l’une des nombreuses préoccupations de tous ceux qui se préparent pour la retraite. Cependant, malgré les différentes solutions proposées par le 1er et 2e pilier, il est plus souvent difficile d’y parvenir. C’est dans le but de permettre aux retraités de bénéficier d’une épargne intéressante que le 3e pilier a été créé. Comment fonctionne-t-il ? Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir à ce propos.

Le fonctionnement du système de prévoyance

Le 3e pilier est un pilier facultatif qui vous donne la possibilité de constituer votre propre prévoyance. Ajouté au 1er et 2e pilier, vous allez pouvoir vous maintenir à flot une fois à la retraite. En effet, il vous permet non seulement de bénéficier d’une retraite confortable, mais aussi de réaliser des économies d’impôts. Ce système de prévoyance se présente sous deux formes avec plusieurs possibilités de souscription.

A voir aussi : Pourquoi choisir le made in France pour son sac publicitaire ?

  • Le 3e pilier A, appelé régime de retraite lié, ne peut être retiré que lorsqu’un certain nombre de conditions sont remplies.
  • Le 3e pilier B dit libre vous apporte plus de liberté. Ceci, aussi bien dans la durée de votre contrat que dans le montant à verser. Il ne vous donne en revanche aucune déduction fiscale.

Vous pouvez faire votre souscription auprès d’une banque ou auprès d’une compagnie d’assurance. À ce propos, vous pouvez trouver ici la meilleure offre pour votre troisième pilier. Lorsque vous choisissez de faire votre souscription auprès d’une banque, cela se matérialise sous la forme d’un simple compte d’épargne. Or, la compagnie y inclut une assurance en cas de décès ou d’incapacité de gain. Il est quand même important de préciser que seul le pilier 3A peut être souscrit dans une banque. Le pilier 3 b en ce qui le concerne ne peut s’effectuer qu’auprès d’une compagnie d’assurance.

Comment s’effectue le paiement dans le pilier 3a ?

Les plafonds de contribution sont fixés par la Confédération chaque année. Par exemple, le montant maximal publié en 2019 pour le 3 A était de 6 883 CHF pour les salariés. Quant aux indépendants, le montant fixé par la confédération s’élevait à 20 % du revenu annuel. Dans tous les cas, ce montant ne doit en aucun cas excéder 34 416 CHF.

A lire aussi : Pourquoi mettre en place un escape game team building / Séminaire Paris ?

Quels sont les avantages du 3e pilier ?

La souscription au 3e pilier présente de nombreux avantages. Lesdits avantages diffèrent selon vos objectifs, vos attentes, votre capacité d’épargne, votre situation fiscale, etc. Il vous permet par exemple de constituer un capital que vous utiliserez pour acquérir votre résidence principale. Vous pouvez aussi lancer votre propre entreprise grâce à ce dernier afin de profiter des joies de l’indépendance. En plus de vous servir à amortir votre prêt hypothécaire, vous pouvez l’utiliser pour financer la rénovation de votre résidence ou prendre une retraite anticipée.

Il faut aussi noter que ce pilier à l’avantage de vous permettre de préparer votre retraite, mais aussi d’assurer vos proches. Ainsi, il sera d’un grand soutien à votre famille en cas de décès ou d’invalidité. En ce qui concerne ses avantages fiscaux, vous allez en profiter dès votre première cotisation. Et ce jusqu’au moment du retrait de vos avoirs. Vous avez aussi la réduction du taux d’impôt prélevé habituellement lors d’un retrait anticipé.