Comment calculer un coût de revient ?

Comment calculer un coût de revient ?

Il est important pour un chef d’entreprise d’établir les raisons qui lui permettent d’être bénéficiaire ou déficitaire. Afin d’y parvenir, il doit élaborer ce que l’on appelle un prévisionnel financier.

Ce prévisionnel financier doit prendre en compte le coût de revient des produits vendus ou des prestations. Grâce au coût de revient, le dirigeant de l’entreprise peut faire un choix éclairé quant au prix de vente, à la marge nette et au taux de marge à fixer. Ce calcul est un moyen d’adapter son modèle économique et donc, d’assurer un meilleur développement à son entreprise sur le long terme. Connaitre le coût de revient permet également d’étudier avec plus de précision sa stratégie financière.

A lire également : Expert immobilier : pourquoi faire appel à ce professionnel ?

Comment calculer un coût de revient ?

Le coût de revient rassemble les frais dépendant de l’exploitation. Ces frais sont des coûts inévitables qui concernent la conception d’un produit, sa fabrication, sa vente et sa livraison. Il est important de ne pas confondre le coût de revient et le prix de revient. Le prix de revient ne prend pas en compte les dépenses concernant la logistique de livraison (le stockage ou le transport par exemples).

Le coût de revient est un moyen par ailleurs de calculer la marge nette du produit.

A lire également : Apprendre à faire de belles présentations

  • Chiffres d’affaires HT – Coût de revient HT = Marge nette

Le rôle du coût de revient est de mesurer le niveau de rentabilité d’un produit, d’une série de produit ou même un service à plus grande échelle.

Pour le calculer, il vous faut plusieurs données. On définit en effet le coût de revient comme le résultat des coûts d’exploitation affectés à un produit.

  • Coût de revient = coûts de commercialisation et distribution  + coûts de production + coûts administratifs + coûts d’achat et d’approvisionnement

Les avantages du calcul du coût de revient

La bonne gestion d’une entreprise passe par le fait de calculer le coût de revient. Sans cette donnée, il est difficile de développer son entreprise et d’avoir une stratégie pertinente. Le coût de revient est particulièrement utile pour un créateur d’entreprise afin qu’il puisse élaborer son business plan. Mais il servira également à différentes étapes de la vie de l’entreprise :

  • Pour fixer les prix des produits et services vendus. Connaitre le coût de revient est le meilleur moyen de mesurer ses marges d’action et de négociation. Il sert donc de repère pour faire un devis par exemple. Si la marge nette n’est pas assez élevée, l’entreprise prend des risques en n’anticipant pas les potentielles négociations ou les imprévus (les vols ou les casses).
  • En connaissant le coût de revient, un chef d’entreprise a une meilleur vision d’ensemble de sa stratégie et une compréhension de ce qui influence le coût des produits. Il s’agit d’un ensemble d’information qui conduit à prendre des décisions plus pertinentes sur les investissements à venir (recrutement). Vous maîtrisez ce qui structure votre entreprise au lieu d’en subir les conséquences.
  • Le calcul du coût de revient a l’avantage également de calculer le seuil de rentabilité. Cela conduit à définir des objectifs à remplir.
  • Pour finir, avoir une connaissance des coûts que doit prendre en charge une entreprise permet aussi de développer des stratégies afin de les réduire. Des coûts plus faibles améliorent la compétitivité d’une entreprise. Savoir ce qui constitue et influence ce coût est la meilleure arme pour pouvoir élaborer des stratégies dans le but de les diminuer.

Le coût de revient, c’est quoi ?

Que prend en compte le coût de revient ? Tout simplement, la totalité des charges d’exploitation qui concerne un produit. Ce sont plus précisément les charges directes et indirectes.

  • Les charges directes sont liées au produit, ce sont les matières premières ou les frais de fabrication.
  • Les charges indirectes sont des charges qui ne s’appliquent pas seulement à un produit. Elles concernent des dépenses telles que le paiement du loyer, des assurances ou les frais d’entretien.

Au moment d’analyser les détails du coût de revient, il convient d’être vigilant à bien répartir ce qui correspond aux charges directes et indirectes. Veillez à ne rien oublier et que toutes les charges soient attribuées.

On ne prend pas en compte les frais exceptionnels dans le coût de revient même si certaines entreprises font le choix d’intégrer les frais bancaires (si ce sont des investissements liés à la production).