Statuts SARL : Les astuces pour les réussir en ligne

Statuts SARL : Les astuces pour les réussir en ligne

Si vous avez comme ambition de créer une société et que vous n’avez pas les moyens de faire face tout seul à l’ensemble des charges que cela pourrait impliquer, sachez qu’il sera mieux d’opter pour la création d’une SARL.

Ce type d’établissement nécessitant la contribution d’un ou de multiples associés vous permettra d’atteindre facilement vos objectifs sans grandes difficultés. Voici les astuces à prendre en compte pour réussir la rédaction des statuts d’une SARL en ligne.

A lire également : Tout savoir sur l’importance du CSE

Bien préciser l’objet social de la SARL

La première des choses à faire lors de la rédaction de statuts d’une SARL en ligne est de mieux mentionner l’objet social de l’établissement.

En effet, la mauvaise définition de l’objet social peut avoir de graves conséquences sur la régularité des opérations. De même, pour l’élaboration de ce document, certaines règles prévues par la loi doivent être prises en considération.

A lire en complément : Pourquoi les étiquettes personnalisées sont essentielles pour les entreprises de e-commerce

À titre d’exemple, les associés d’une SARL ne pourront pas prévoir des dérogations à l’ensemble de toutes les règles contenues dans les statuts. Ils ne disposent pas d’assez de marge de manœuvre pour imposer à la SARL un mode de fonctionnement.

Pour vous faire une idée de comment formuler l’objet social de ce type d’établissement, vous pourrez télécharger un ancien exemplaire de statut sarl en ligne.

Identifier les associés et constituer le capital social

Après avoir précisé l’objet social de la SARL, il faudrait ensuite bien renseigner le nom et les adresses de chacun de vos associés.

La prochaine étape après celle-ci est celle de la constitution du capital social. À ce niveau, les différents associés faisant partie de la SARL ont la possibilité de faire des apports de différentes natures. Ce sont :

  • les apports en numéraire ;
  • les apports en nature ;
  • ou les apports en industrie.

Les associés reçoivent, en contrepartie de ces apports, des parts sociales ainsi que des droits sociaux percevables sous forme de dividende ou de droit de vote.

Par ailleurs, il est important de noter ici que seuls les apports faits de façon numéraire représentent le capital social de base de la SARL.

Déposer les apports effectués à la SARL

Une fois que les apports sont réalisés par tous les associés, il faut à présent passer au dépôt auprès d’un cabinet notarial ou au niveau d’une banque.

Pour cette étape, les associés sont tenus de déposer de manière immédiate l’équivalent de 20% du capital social. Le reste sera versé de manière échelonnée sur une durée de 5 ans. Tout cela doit figurer dans les statuts.

Après dépôt du capital, il faut préciser que les fonds seront bloqués jusqu’au moment de l’obtention d’une immatriculation. C’est à la suite de cela que les associés recevront une attestation du capital versé.

Le siège social de la SARL et la date de clôture de l’exercice social

Après avoir passé par les étapes précédentes, il faudrait ensuite renseigner le siège social de la SARL. En effet, une SARL est tenue d’avoir un siège social et la position géographique de celle-ci doit être mentionnée dans les statuts.

Également, dans les statuts de la SARL, il est important que les dates d’ouverture et de clôture de l’exercice social soient mentionnées.

Ces informations sont très importantes lorsqu’il s’agira de faire le pilotage des revenus de l’établissement en début d’une autre session d’activité.